Dialogue – Un peu de lenteur dans ce monde de brutes

Début Août. Delhi, Bikaner House. 

Le City Palace de Jaipur, ou la raison pour laquelle on voulait tellement y aller.

L’idée à ce moment là, c’était de trouver un billet de bus pour Jaipur, la ville rose, pour un départ le lendemain, après avoir lamentablement erré pendant 2H à la gare ferroviaire (lamentablement parce que s’y prendre la veille du départ augmente fortement la probabilité que le train convoité soit complet). Nous nous sommes donc rendues à Bikaner House, la maison du Rajasthan, où nous avons fait la connaissance d’un employé agréable, efficace et professionnel comme on rêverait d’en voir plus souvent…

Nous : « Hello Sir, we would like to know about the bus that go to Jaipur tomorrow, around 5pm.
Lui : Today?
Nous : No, tomorrow, 5pm or later
Lui : Give me your names and age. »

Il commence à remplir un formulaire.

Nous : « Yes, ok, but we would like to know more before booking. How much does it cost?
Lui : 730. 

(ça fait 11€ environ)

Nous : Aren’t there cheaper bus ? We saw a bus that costed 500.

(7-8€. L’économie ne parait pas énorme convertie en euros, mais quand on sait qu’avec les 230 roupies d’écart on peut se payer une nuit d’hôtel, on devient un peu plus insistant…)

Lui : No. 11.30am.
Nous : Only the bus at 730 in the afternoon ?
Lui : Yes.
Nous : Ok, we need to think about that because it is more expensive that what we expected, and we need to withdraw some cash. »

… 5-10 minutes plus tard, nous avons décidé de prendre ce bus. Nous sommes de retour au comptoir…

Au même endroit. Parce que ça vaut bien qu’on les mette, ces 11€ de bus!

Nous : Hey Sir, ok we are going to book the bus.
Lui : (grogne un truc en hindi)
Un client attendant au comptoir d’à-côté : He said that you have to wait.
Nous : Why ? How much time ?
Le client (après avoir parlé en hindi au fonctionnaire) : 30 minutes, he has to finish with the lady. »

… Après avoir vainement insisté, nous attendons. L’employé imprime lentement le ticket de la femme devant nous puis s’arrête. Il décide de sortir tous ses billets et de la re-compter. Une fois, lentement, un a un. Un autre employé se tient debout derrière et s’emmerde surveille l’opération. Il recommence une deuxième fois, tandis que la foule de gens qui attendent pour réserver un bus grossit. Après exactement une demi-heure inutilement employée, il s’adresse enfin à nous…

Lui : « Name and age ?
Nous, fatiguées de son obstination et de l’attente, répondons avant de poser des questions. « So which bus ? and what time does it leave ?
Lui : Tomorrow ? 5pm.
Nous : Ok, perfect !
Lui : So, 2000 roupies.
Nous : 2000 ? So, it is 500 each person ?
Lui : Yes, the bus is 500 each.
Nous : Ok perfect, this is the bus we wanted to have, why didn’t you tell us before ? »

L’Inde, ou l’art de perdre 2h pour prendre un ticket de bus alors que ça aurait du mettre 10minutes. Alors, deux leçons à tirer : 1. S’armer de patience et insister 2. Pour prendre un bus, se pointer le jour même, 5 minutes avant l’heure voulue pour éviter de perdre un après-midi.

Parce que certaines scènes ont lieu n’importe où (mais là, c’est à Jaipur)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Dialogue – Un peu de lenteur dans ce monde de brutes »

  1. j’espere que ta patiencene va pas faiblir!!tu nous régale avec tes commentaires.
    nous te faisons de gros bisous

Manifester son admiration/son indignation

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s