Best of Photographique 3 – AGRA

Je vous laissais, il y a déjà trop longtemps, sur la mention d’Agra. Je vous ai préparé quelques photographies qui parlent d’elles-mêmes. Et un petit blabla quand même parce que je n’ai pas pu résister.

Le Taj Mahal, premier aperçu à 6h30 du matin depuis le rooftop de l’hôtel.

Le Taj Mahal, déjà des touristes à 7h du matin. Beaucoup d’Indiens.

Selon la légende (et ici, il faut toujours croire les légendes), c’est l’Empereur Moghol Shah Jahan qui fit construire le Taj Mahal comme Mausolée pour la femme de sa vie, décédée. Comme quoi, les Indiens et l’amour, c’est toujours dans la mesure et dans la subtilité (un article bientôt à ce propos). Dans le cas présent, ça nous arrange bien, vu que le truc est quand même très regardable. Ça vaut aussi la peine de mentionner les recherches pour trouver un architecte digne de ce nom : l’Empereur, toujours dans la finesse, aurait fait tuer la fiancée de l’architecte jugé le plus capable pour que celui-ci, partageant sa peine, puisse préparer les plans de l’édifice idéal. Le pauvre n’aurait peut-être pas accepté si on l’avait prévenu du deal mais ça, l’Histoire s’en fout un peu. D’ailleurs, on n’est même pas sûr de son identité, puisque Jahan ne voulait pas d’un nom pour lui faire de l’ombre. « Le Taj Mahal, c’est moi » aurait-il pu dire. C’est lui, mais ce sont aussi les milliers de travailleurs et les coûts faramineux engagés dans le projet. Qui ne plurent  guère à son fils, Aurangzeb, qui, après s’être débarrassé de ses frères aînés, décida d’enfermer son père pour régner. Un Moghol pressé n’aime pas attendre la mort pour toucher l’héritage apparemment. Du coup, Shah Jahan finit sa vie dans une prison du Fort Rouge d’Agra, avec quand même la vue sur le mausolée de sa bien-aimée, pour pouvoir ressasser ses pensées de gloire et d’amour passés. C’est quand même la plus belle prison au monde, avec fontaine et murs finement ciselés et incrustés de pierres semi-précieuses.

Fort Rouge d’Agra.

Fort Rouge d’Agra, prison de l’Empereur Shah Jahan.

Fort Rouge, vue depuis la prison de Shah Jahan.

Allez, un dernier mot sur les relations conflictuelles entre Jahan et Aurangzeb. Jahan avait bien entendu prévu, à sa propre mort, de reposer dans un second mausolée, sans doute aussi majestueux que le premier, qui fasse face à celui de son épouse. Mais Aurangzeb trouvait qu’un seul édifice suffirait amplement à drainer les touristes vers Agra. Il n’avait d’ailleurs pas tort, mais il faillit tout gâcher en installant la tombe de son père dnas le Taj, défigurant par là sa symétrie parfaite (puisque la tombe de l’épouse était au centre). Heureusement, les touristes viennent quand même. 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Best of Photographique 3 – AGRA »

Manifester son admiration/son indignation

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s