Extraits de carnet de voyage thaïlandais

Voilà, comme promis, pour vous félicitez de votre motivation face au jeu Inde/Thaïlande, la publication d’extraits de mon carnet de voyage (qui vaut ce qu’il vaut hein). Ce n’est pas nécessairement chronologique, notamment parce que j’ai fait pas mal de découpages. J’ai choisi des extraits de mes moments passés à Bangkok, notamment parce que j’aurais pu y passer ma troisième année si le destin (ou la DAIE, le groupuscule de Sciences Po qui gère nos destinations de 3ème année) en avait décidé ainsi. 

Le BTS de Bangkok

Le BTS de Bangkok

« Le BTS (métro aérien) est à une quinzaine de minutes à pieds, ce qui me permet d’être confrontée pour la première fois à l’ambiance des rues de Bangkok. Odeurs de nourriture (et de viande!!) et tables en plastiques installées dans les rues me sautent au nez et aux yeux. Les femmes sont toutes courtement vêtues et il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de blancs dans les rues. Je trouve sans trop de problème le BTS, achète un ticket et monte dedans après avoir vainement cherché le wagon pour femmes…
(…)
Personne ne me prend en photo, personne ne me fait chier. Je marche ensuite pendant ce qui me paraît être des heures et des heures.
(…)
Le tout en minishort.

Bénis moments de liberté. »

***

« Vers 13h, je sors manger de la bouffe de rue. Ça se passe vers la Soi 8, à-côté d’un petit marché. Je teste des espèces de pâtes transparentes avec du poulet pour 40 Bahts (1€). C’est tout de même bien pimenté. Les femmes qui servent la nourriture sont très belles, et très souriantes. Je m’offre une mangue pour couronner mon après-midi de glandouille.
(…)
L’ambiance des rues est tranquille ; fringues et nourriture se vendent à la pelle. Je trouve sans problème le salon de massage et pars pour une heure. Le salon est clean, de manière impensable par rapport à l’Inde (lavage des pieds à l’arrivée, draps propres, pyjama de massage propre, plié et repassé).

Poissons séchés puants au bord du fleuve Chao Phraya qui traverse Bangkok

Poissons séchés puants au bord du fleuve Chao Phraya qui traverse Bangkok

(…)
La tour m’offre une vue panoramique sur la ville et me permet de constater l’impressionnant nombrede buildings de la capitale thaïlandaise alors que le soleil se couche.

Buildings et autoroutes de Bangkok mégacity

Buildings et autoroutes de Bangkok mégacity

***

Bars de Khao Sam Road

Bars de Khao San Road

« Khao San Road. La vie nocturne bat son plein, entre vendeurs de vêtements, stand de nourriture (dont des insectes), bars nombreux et variés, restau, touristes qui déambulent, guesthouses et vendeurs de fausses cartes d’identité. Sans oublier des rabatteurs qui cherchent à remplir les salles de spectacles allant de la boxe thaï à des attractions qui justifient la réputation de tourisme sexuel faite à la Thaïlande. (…) Le retour en taxi est épique, le chauffeur essayant de m’apprendre mes premiers mots thaï (tout droit, à gauche, à droite etc). Je suis morte de rire tout du long. »

Ambiance de Khao Sam Road

Ambiance de Khao San Road

Publicités

Manifester son admiration/son indignation

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s