Trouver ses limites

Globalement, on apprend à supporter pas mal de choses. Parfois parce qu’on ferme les yeux, c’est vrai ; parfois parce qu’on arrive à mieux comprendre ce qui nous entoure. Mais il y a des moments où l’on perd un peu patience, et où l’on atteint ses limites (ce qui prête plus ou moins à conséquence).
Parce que ouais, dès fois, même si t’es en Inde, tu trouves que ça fait beaucoup :

– de te faire harceler par deux vendeurs de ballons de foot, deux vendeurs de torchons, un vendeur de journaux, un vendeur de fleurs et deux mendiants en un seul feu rouge ;

– de rouler plus de 30km à 4 dans un rickshaw ;

– de boire ta 8ème tasse de chai de la journée ;

– de passer 48 heures dans un train ;

– de devoir refuser le 15ème « mec relou » qui t’ajoute en ami sur Facebook ;

– d’attendre ton prof pendant plus d’une heure. 3 jours sur 4 ;

– de croiser 50 hommes dans la rue pour 2 femmes une fois que le soleil est couché ;

– d’avoir pris plus de 5000 photos depuis ton arrivée ;

– de te faire réveiller 4 fois pendant ta sieste par des pubs Vodafone.

Ce pays me surprendra jusqu’à la dernière seconde. Qui sera sûrement une seconde chaude et sèche, coincée quelque part entre le 4 et le 10 juin 2013.

Inshallah.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Trouver ses limites »

  1. Coucou, je suis vos post sur votre blog depuis un moment et j’aime beaucoup la manière dont vous racontez votre année en Inde. Tous les articles sont très intéressants. Et je vous comprends quand vous dites que ça vous « saoule » de vous faire harceler au feu rouge. Pour avoir passer un mois au Bangladesh (un petit pays, proche de l’Inde et les coutumes sont très ressemblants car avant c’était un « même » pays mais maintenant le Bangladesh est un pays indépendant), je peux vous dire que je sais très bien ce que vous vivez. Les femmes avec leurs bébés qui viennent toquer à la vitre, les vendeurs d’espèces de « baies » épicés, les vieillards… et j’en passe… Je n’avais pas le droit de sortir seule pour aller au marché, et les regards très insistants des hommes alors que j’étais habillée normalement.

    Mais malgré tout ça j’aimerais visiter ce pays si fascinant et mystérieux à la fois.

    • Merci pour votre commentaire. Bien que n’ayant pas le temps de m’y rendre moi-même cette année, je peux imaginer que le Bengladesh doit être « encore pire » sur bien des points, notamment parce que c’est moins touristique, moins développé et moins démocratique (ça joue certainement un peu, surtout en ce qui concerne les femmes !). Disons que la situation que vous décrivez n’est pas celles des grosses villes : à Delhi, je sors seule, non voilée, parfois même maquillée et de nuit, et tant pis pour les regards insistants !

  2. In shaa’ Allaah que ça s’écrit (dixit la pro de l’Arabe 😉 )

    Non mais plus sérieusement courage ma petite Elise! Je comprends ce que tu ressens (enfin au moins un petit peu); c’est pas facile tous les jours, alors tiens le coup parce que ça reste quand même quelque chose d’incroyable 🙂

  3. Impossible de trouver ses propres limites dans notre monde limité en apparence à des pays ,,des atmosphères , des politiques…etc..etc…etc…… Cherche bien: tu les trouveras en toi – même..et si tu arrives à les « délimiter  » toi-même pour toi-même….les autres et le monde entier seront le cadeau que nous offre la vie… Une côte de boeuf serait sans aucun doute la bienvenue ,mais ce n’est le plus important pour l’instant :tu sais que tu l’auras à ton retour..en attendant , continue à tracer ton chemin :le délimiter , le limiter , l’illimiter ???tu as encore beaucoup de temps devant toi ….Bisettes et rebisettes de ln

    ======================================== Message du 09/02/13 18:34

  4. Et tu as limité la liste……
    Rassure toi, partout…dans le monde…. des situations amusantes un jour, sont insupportables un autre jour.
    En attendant la suite de tes découvertes….

  5. c est tjs un plaisir de te lire et je ne peux m empecher de rigoler sur ce qui effectivement parfois tape reellement sur les nerfs les harcèlements, les heures de train la promiscuite ds les transports mais il y a aussi ce que beaucoup rêvent de voir ou de revoir : tt ces couleurs ces odeurs (bon ok desfois un peu fortes pour nos narines occidentales) tt ces paysages,les parfuns des temps de mousson , ces ciels orageux ces superbes couchés de soleil, ces rencontres qu on oublie pas tous ces petits moments uniques qui ne peuvent avoir lieu que la bas car c aussi cela l inde Je te souhaite encore de belles decouvertes et du courage pour supporter les petits aléas (ou gds parfois) de la vie quotidienne bise -florence mam de maurane

    • En vrai, c’est effectivement à prendre à la rigolade. Et c’est ce qu’on fait la plupart du temps même si on perd un peu patience. Encore heureux finalement qu’on ne soit pas tout à fait endurcis, qu’il nous arrive encore d’avoir envie de pleurer à la vue d’un mendiant ou de vomir à cause d’une odeur !

  6. Deux voyages en Inde à mon actif (Rajasthan, Bombay, Goa, Kerala, Mysore, Madras, Pondichery et Bangalore). il me reste l’Est et le Nord Est à faire et je suis toujours exitée comme une puce à l’idée d’y retourner et découragée par la fatigue que cela va représenter. Fatigue psychologique de devoir accepter pauvreté et misère en tant que touriste occidentale, fatiguée d’être sans cesse harcelée par des hordes de vendeurs, miséreux et de ne pouvoir tous les aider, fatigue physique : être patient, subir la chaleur; la foule, le bruit (mes boules Quies sont mes meilleurs amies en Inde). Mais quelle récompense ensuite de découvrir ce continent et de voir son évolution quand on y va tous les 5 ans. Tu as raison de dire qu’il faut aussi accepter bcp de situations à la rigolade, sinon tu craques.

Manifester son admiration/son indignation

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s